Jean Louis Dourcy explique pourquoi Carlsberg cherche à lancer une autre brasserie artisanale à Moscou

Hoppy Union LLC est sur le point de lancer une autre usine de production en Russie pour capitaliser sur l’évolution de la bière artisanale du pays. Il s’agit de la division des brasseries artisanales russes de Carlsberg, l’une des principales brasseries multinationales au monde, basée au Danemark depuis 1847.

Vous vous demandez pourquoi Carlsberg a investi dans une troisième brasserie artisanale en Russie ? Il n’y a pas de meilleure personne que Jean Louis Dourcy pour expliquer les motivations du déménagement et ses répercussions. Jean Louis Dourcy est un geek de la bière ; un leader d'opinion de l'industrie et directeur général de La Malterie du Château - Castle Malting. Ses idées sont authentiques et factuelles, reflétant son expérience, ses connaissances et sa capacité à se tenir au courant des dernières tendances de l'industrie. Voici ce qu’il a à dire. Mais avant cela, parcourons la scène de la bière russe pour tout mettre en perspective.


La scène de la bière russe: 

Quand les pensées se tournent vers la Russie, qu'est-ce qui vous vient à l’esprit ? C’est de la vodka, pas de la bière. L'association est si forte. Cependant, la bière est prête à briser l'association et à remplacer la vodka en tant que boisson préférée de la Russie, selon Dourcy-Jean Louis . L'expérience de consommation standard est sur le point de changer. Cela semble exagéré ? Pas lorsque vous parcourez les statistiques fournies ci-dessous.


● En 2010, un Russe buvait en moyenne 12,5 litres d'alcool pur. La bière (4 litres) était le deuxième alcool le plus consommé après la vodka (5 litres). En 2016, les ventes de bière (45%) correspondaient presque à toutes les ventes de spiritueux combinées, et la tendance se poursuit à ce jour.


 ● Sur le dernier décompte, la Russie comptait plus de 1285 producteurs de bière, une forte hausse par rapport à 561 en 2011. Des grandes marques mondiales de bière, des producteurs de taille moyenne aux mini et micro brasseries artisanales, tous se disputent pour avoir une part du marché russe de la bière. 


● La Russie représentait 8405 millions de litres de bière consommés annuellement. Cela en fait le 4e plus grand marché de la bière au monde et le 32e parmi les pays où la consommation de bière par habitant est la plus élevée. La Russie a brassé 77,1 mil hl de bière en 2019, principalement des bières brunes. 


● La scène de la bière artisanale russe évolue rapidement et de plus en plus de Russes aiment les brasseries gastronomiques. Selon Dourcy Jean-Louis, le nombre de micro-brasseries et de bars servant des brasseries artisanales est en augmentation compte tenu de l'augmentation constante de la demande des geeks de la bière. Moscou est l'épicentre de la révolution artisanale.


  • In 2010, a Russian on an average drank 12.5 litres of pure alcohol. Beer (4 litres) was the second most consumed spirit after vodka (5 litres). Come 2016, beer sales (45%) nearly matched all spirit sales combined, and the trend continues to date.   
  • On the last count, Russia had over 1285 beer producers, a sharp upturn from 561 in the year 2011. From the leading global beer brands, midsized producers to mini and micro craft breweries, all are vying for their share of the Russian beer market pie. 
  • Russia accounted for 8405 million litres of beer consumed annually. That makes it the 4th largest beer market in the world and the 32nd among countries with the highest beer consumption per capita. Russia brewed 77.1 mil hl of beer in 2019, mostly dark beers. 
  • The Russian craft beer scene is evolving rapidly with an increasing number of Russians taking a liking for gourmet brews. Per Dourcy Jean-Louis, the count of micro-breweries and bars serving craft brews is increasing given the steady rise in demand from beer geeks with an evolved palate. Moscow is the epicentre of the craft revolution.    

Carlsberg dispose déjà de deux sites de production en Russie, l'un à Nizhny Novgorod et l'autre à Novosibirsk. La décision de la société de créer la troisième bière artisanale à Pivnoe Delo vise à tirer parti de la révolution de la bière artisanale pour augmenter les ventes, les bénéfices et la part de marché. Une autre brasserie à Moscou ou en Russie centrale pourrait être en préparation d'ici la fin de l'année. 


Selon Jean-Louis Dourcy, Carlsberg souhaite diversifier ses activités, renforcer sa présence en Russie et exporter de la bière artisanale de fabrication russe dans le monde entier. La création de la troisième brasserie artisanale est un moyen pour la brasserie multinationale basée au Danemark. Si tout fonctionne bien, Carlsberg exportera de délicieuses bières artisanales d'ici 2022. 


Carlsberg a d'abord tenté d'acquérir d'autres brasseries russes, mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Certaines brasseries avaient des problèmes avec leurs livres et d'autres avec la propriété. Avec trop de propriétaires à gérer, il était impossible de parvenir à un accord. De plus, la brasserie méprise les enjeux de 10 à 15% en raison de sa stature multinationale et des obstacles opérationnels qui en découlent. 


Au lieu de cela, Carlsberg projetait 51% et plus. Face à de nombreux problèmes d'acquisition, la mise en place d'une propre unité de production était le seul moyen d'atteindre ses objectifs commerciaux et de rester significatif sur le long terme. Cette décision compliquerait davantage l'espace de la bière russe déjà désordonné.


Post a comment

0 Comments